Une peinture écologique, en film !

Un film sec prêt à être posé sur les murs : c’est la nouvelle peinture écologique conçue par la société Corso Magenta, implantée à La-Celle-Saint-Cloud (Yvelines).

Stanislas Chevallier, l’inventeur du procédé, travaille sur ce concept depuis 2003.

 

Une rupture technologique

Cette start up propose une vraie rupture technologique : un éco-film de peinture, baptisé également « Peinture à Poser », qui se colle comme un papier peint. Le produit fini est composé à 100% de peinture et peut présenter trois à quatre couches. Ce film peut également être imprimé. Ca n’a rien à voir avec du papier peint, c’est réellement de la peinture.

Cette peinture non liquide est respectueuse de l’environnement : aucun COV résiduel (composé organique volatile), pas de solvant, de retardateur de séchage et aucun résidu liquide.

 

Temps de pose réduit

Concrètement, le film est préfabriqué sur une chaîne industrielle et déposé ensuite sur un support de protection. Le tout est conditionné en rouleau. Une fois collée, la pellicule de protection est à enlever trente minutes après la pose. Le chantier ne génère pas de salissures collatérales.

Le coût du produit brut est supérieur à celui d’une peinture liquide. Mais en incluant la pose, le produit fini est 20 à 25% moins cher, selon la société : temps de pose réduit de 20 à 40%, pas d’applications multicouches, pas de finition, pas de nettoyage.

 

Voir l’interview sur BFM business ( 29 juin 2012) qui vaut mieux que beaucoup d’explications :  

http://www.bfmbusiness.com/catchups/Stanislas-Chevallier

 

Voir le site de la société, avec l’analyse de cycle de vie du produit qui parle de lui-même et qui témoigne du soutien de partenaires publics (région Ile-de-France, Etat) :

http://www.corso-magenta.com/?page_id=150

 

 

 

Google bookmarkTwitterFacebook