Guerilla gardening

A entendre ce nom pour la première fois, on se demande bien de quoi il s'agit ?

Depuis, l'émission Globalmag, sur la cinq, en a fait un très bon reportage.

Les personnes qui se regroupent sous ce nom n'ont rien des guerriers de l'époque des Huns.

Pourtant, l'esprit est toujours là : braver les lois et l'ordre établi, à la différence qu'ils

ne font pas couler le sang et que leur volonté ne peut nuire à personne. Bien au contraire.

L'idée est de créer un groupe d'insurgés prêts à se réunir à trois heures du matin,

dans une de nos métropoles et d'investir les terres-pleins laissés à l'abandon,

les espaces inoccupés et autres interstices, souvent moches et boueux.

Envers et contre tout, ces guerriers des temps modernes emploient leur temps à

coloniser les terres en friches pour les replanter avec leurs végétaux. En peu

de temps, ils débarquent avec pots de fleur, plantes et arbrisseaux, Sedum,

Helxine et pendant notre sommeil, replantent avec pèles, pioches et ferveur,

améliorent notre vie au quotidien, sans que nous nous en soyons rendu compte.

Certains vont même jusqu'à végétaliser à la verticale !

Dans le dernier reportage de Globalmag qui se déroulait en Angleterre, le petit

groupe se faisait arrêter pas la police. Après cinq minutes de discussion conviviale,

les policiers sont repartis sans avoir sorti les menottes en expliquant qu'ils ne

pouvaient rien contre ce mouvement.

Qu'ils ne voyaient pas pourquoi ils empêcheraient un tel acte ! Car le Guerrilla

Gardening est avant tout un acte citoyen.

Si vous aussi êtes intéressés par le Guerrilla Gardening, connectez-vous vite

à ces différentes adresses :

bienvenue.html

La-pepiniere.htm

Facebook | Guerrilla Gardening France

Google bookmarkTwitterFacebook